ACTUALITéS
 L'essentiel
  
 CITOYEN RESPONSABLE
 CPE
  • Zéro de conduite
 Europe
 Clearstream
  
 REVUE DE PRESSE
 Etre soi-même
  
 LE PROJET
 La mutuelle du savoir
 Génèse du projet
 Porteurs du projet
 Vie du projet
 Appel à partenaires
 Comment adhérer ?
 L'association Solidarité Culturelle
 Vos suggestions
 FAQ
  
 LE MUTUEL
 Origines et histoire
 Code de la mutualité
 Législation en France
 Le mutuel en Europe
 Perspectives
 Liens utiles
  
 ACCES MEMBRES
 Agendas
 Ordres du jour
 Coordonnées membres
 Partenaires du projet
 Forum interne
  
 CONTACT
  
 MENTIONS LEGALES
  Citoyen responsable - Zéro de conduite

Le texte ci-dessous est le résultat d’un travail de réflexion mené par un groupe de "citoyens amateurs" qui a décidé de s’organiser pour analyser et comprendre ce que propose l’actualité.
Merci de nous faire part de vos réactions, critiques, points de vue et propositions.
A la demande de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAMTNS), qui assure le remboursement des dépenses de santé aux artisans, commerçants et membres des professions libérales – cette précision n’est pas sans intérêt – l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), vient de publier un rapport sur le « trouble des conduites » chez l’enfant et l’adolescent qui fait grand bruit, c’est le moins que l’on puisse dire.

En effet, les médias se sont emparés du sujet depuis qu’une pétition circule sur le Net, qui a recueilli, à la date du 28 mars, plus de 150000 signatures ! La grande majorité de celles-ci proviennent des professions directement concernées (enseignants, spécialistes de l’enfance et de l’adolescence, psychologues, etc.)

Il nous est apparu souhaitable de proposer ce dossier à toutes celles et tous ceux qui « fréquentent » le site de la Mutuelle du Savoir, car tous les parents, futurs parents, tous ceux pour qui l’enfant représente une préoccupation majeure, parce que tout simplement synonyme d’avenir, doivent se sentir interpellés par une telle démarche.

Une première approche consiste à se rendre sur le site de cette pétition afin de prendre connaissance des arguments de ceux qui l’ont organisée.

>> www.pasde0deconduite.ras.eu.org


Puis, avant de décider s’il convient de signer ou non cette pétition, nous conseillons de rechercher, dans les médias, les analyses journalistiques et les différents points de vue qui s’expriment.
Deux articles, parus dans le journal Le Monde du jeudi 23 mars nous semblent éclairer de manière significative, la problématique (page 18).
Le premier émane de Mr Philippe Jeammet, psychiatre et chef de service à l’institut mutualiste Montsouris à Paris. Il qualifie de « chance », le rapport de l’Inserm et il invite tous ceux qui sont concernés, à commencer les professionnels, à saisir cette chance.

Le second est signé par Mrs Jean-Claude Ameisen, président du Comité d’éthique de l’Inserm et Didier Sicart, président du Comité consultatif national d’éthique. On ne s’étonnera pas que leur approche soit plus prudente dans la mesure où elle replace le sujet dans son contexte, c'est-à-dire celui de la Société, avec ses dérives possibles.
Pour compléter utilement ces références, nous proposerons, tirés de l’hebdomadaire Marianne no 59-page 60 du 18-24 mars, les réactions de deux de ses lecteurs, Philippe Descarpentries d’Asnières et Amir Lesage de Paris.
Bien sûr, chacun pourra, à sa guise, poursuivre ses investigations.
Conclusion
Du point de vue du citoyen, vigilance, telle nous paraît être, aujourd’hui, l’attitude la plus pertinente à adopter ; surveillons tout projet de loi ou de réglementation qui, s’inspirant de ce rapport scientifique, prétendrait cataloguer le futur adulte dès l’âge de trois ans, signe annonciateur d’une société promise aux plus grands dangers.
On peut remarquer que de plus en plus d’études d’experts, donnant lieu à des rapports, sont utilisées pour servir de base, de point de départ, à de nouvelles lois sur des sujets divers. Cette méthode de travail nuit, selon nous, à l’exercice de la démocratie. On a vu, récemment, dans une affaire douloureuse concernant la justice, combien les experts peuvent fausser le cours des choses quand on prend systématiquement leur avis pour argent comptant.

Zéro de conduite (la suite)

En conclusion de nos propos précédents sur le sujet, nous recommandions aux citoyens de ce pays la plus grande vigilance car, en dépit de la pétition qui a réuni plus de 180 000 signataires, il y avait fort à parier que le gouvernement et plus particulièrement son ministre de l’Intérieur, poursuivrait son objectif dans le cadre du « plan national prévention ».

Les organisateurs de la pétition ont fait le point sur leur site.


>> Site web de Pas de 0 de conduite
Un colloque est prévu le Samedi 17 Juin à Paris, son thème : « Tout le monde aura été prévenu.
Nous vous suggérons également de prendre connaissance des informations de presse.


>> Site web du journal Libération
Nous vous proposons de suivre cette affaire aussi longtemps qu’il le faudra afin de vous accompagner dans votre réflexion et positionnement personnel.