ACTUALITéS
 L'essentiel
  
 CITOYEN RESPONSABLE
 CPE
 Zéro de conduite
 Europe
 Clearstream
  
 REVUE DE PRESSE
 Etre soi-même
  
 LE PROJET
 La mutuelle du savoir
 Génèse du projet
 Porteurs du projet
 Vie du projet
 Appel à partenaires
 Comment adhérer ?
 L'association Solidarité Culturelle
 Vos suggestions
 FAQ
  
 LE MUTUEL
 Origines et histoire
 Code de la mutualité
 Législation en France
  • Le mutuel en Europe
 Perspectives
 Liens utiles
  
 ACCES MEMBRES
 Agendas
 Ordres du jour
 Coordonnées membres
 Partenaires du projet
 Forum interne
  
 CONTACT
  
 MENTIONS LEGALES
  Le mutuel - Le mutuel en Europe

Afin de mieux comprendre la situation des mutuelles en Europe, nous vous conseillons de lire le rapport de contribution de l’AIM (Association Internationale de la Mutualité) à l’élaboration d’un document « LES MUTUALITES EN EUROPE » de la Commission Européenne en janvier 2003.

>> Consultez la contribution de l'AIM
L'Association Internationale de la Mutualité (AIM) regroupe des organismes autonomes d'assurance maladie et de protection sociale opérant selon les principes de solidarité et de non lucrativité.
Actuellement, 45 fédérations nationales représentant 32 pays sont membres. Elles fournissent une couverture sociale contre la maladie et d'autres risques sociaux à plus de 155 millions de personnes, soit en participant directement à la gestion de l'assurance maladie obligatoire, soit en offrant une couverture complémentaire, alternative ou substitutive.
L'AIM constitue un lieu privilégié d'échange et de débat en matière de protection sociale et de santé. A travers son réseau, elle veut contribuer de manière active à la sauvegarde et à l'amélioration de l'accès aux soins pour tout un chacun.
L'AIM cherche à défendre et à promouvoir au niveau international les valeurs sociales et les principes de base qui associent ses membres. Quatre éléments essentiels représentent la clef de voûte du concept mutualiste:

· la santé et le bien-être de l'homme

Les organisations membres de l'AIM placent la santé et le bien-être de l'homme au centre de leurs préoccupations. Elles sont convaincues que chaque homme dispose d'un droit fondamental, celui de pouvoir préserver son état de santé et de bien-être ainsi que celui de sa famille. L'AIM, s'engage en conséquence à promouvoir l'accès universel à des soins médicaux de qualité. A partir de leurs activités et de leurs services de prévoyance, aussi bien dans le cadre d'une protection obligatoire que volontaire, les mutualités contribuent à réaliser cet objectif pour des millions de personnes.

· la solidarité

Les organisations membres de l'AIM visent à maintenir en faveur de leurs affiliés en particulier et de la population en général, les mécanismes de solidarité. Elles sont convaincues que chacun doit participer en fonction de ses capacités financières et doit bénéficier des prestations selon ses besoins. Les membres de l'AIM dans le cadre d'une politique de non-exclusion et non-sélection, veillent à maintenir pour chacun l'accès à des soins de haute qualité indépendamment de son âge, de son sexe, de son état de santé, de son niveau de revenu ou sur la base de tout autre critère social, professionnel, religieux ou ethnique.

· la gestion autonome

Les organisations membres de l'AIM sont des sociétés de personnes à finalité sociale. Elles se caractérisent par l'autonomie de gestion, l'absence d'un actionnariat et l'indépendance à l'égard des pouvoirs publics. Même si elles sont tenues d'observer la législation nationale et par conséquent soumises au contrôle par ces mêmes pouvoirs, le contrôle démocratique de leur fonctionnement est exercé en priorité par le biais de leurs administrateurs élus. L'autonomie et la structure démocratique garantissent le dynamisme et le réajustement permanent des services en fonction des besoins réels.

· la non lucrativité

Les organisations membres tout en ne poursuivant aucun but de lucre s'inscrivent dans un contexte d'économie de marché et s'efforcent de maximiser le rapport coût/efficience de la couverture par une bonne gestion. L'ensemble des excédents financiers est mis au service des buts et réinvesti dans l'amélioration permanente des services fournis aux affiliés. Certains gouvernements reconnaissent ces services comme étant d'intérêt général.
Afin de préserver un système solidaire et dans le cadre d'une concurrence loyale entre acteurs de la santé, l'AIM préconise la mise en pratique de ces principes pour toutes les organisations impliquées dans les domaines de l'assurance maladie ou de la protection sociale. Le défi aujourd'hui est bien de maintenir ces principes et de partager entre le secteur public et privé la charge que constitue cet engagement tout en assurant sa stabilité à long terme.